4 erreurs que vous pouvez éviter en communicant sur vos données

Vouloir tout montrer, penser que le lecteur est un expert, tant de petits détails à éviter pour bien communiquer avec ses données.



Vouloir tout montrer

Il arrive que nos clients nous consultent pour la création d’une infographie avec un set de données inadapté. Qu’est ce que nous entendons par là ? Le client nous propose de réaliser une infographie A4 mais les données que nous devons exploiter tiennent sur 5 pages Word. Il va de soi que nos équipes, si nous devons conserver 100% des données, auront des difficultés à faire tenir l’ensemble sur une seule infographie A4 même si nos designers aiment relever les plus grands défis techniques. Vouloir partager l’ensemble de ses données est utile cependant il est souvent plus efficace et percutant de sélectionner les données par sujet, de choisir les plus pertinentes et de travailler un visuel aéré pour les mettre en scène. Pas de panique, nous pouvons évidemment vous aider à scénariser et à cheminer dans cette démarche qualitative !


Penser mono-support

Le mono-support peut être un frein pour votre communication. En effet, avec les nouveaux canaux de communication numériques qui permettent de véhiculer des informations facilement (Twitter, Facebook, encart web...), il est judicieux d’imaginer comment construire sa visualisation de données afin qu’elle respecte le format du support désiré et aussi qu’elle puisse s’exprimer avec un découpage adapté aux réseaux sociaux par exemple. Ainsi, graphique par graphique, vous maximisez l’audience de vos données et vous permettez à votre entreprise de réexploiter un support, améliorant ainsi le ROI par vue.


Croire que votre lecteur est un expert

Il n’est pas rare de croiser des communications d’entreprise très technique, avec beaucoup de chiffres, qui lorsque vous n’êtes pas experts et passionnés par le sujet, nous font rapidement abandonner la lecture. Nous avons peu de temps disponible à la prise d’information chaque jour et les entreprises doivent désormais redoubler d’inventivité pour tenir en haleine un public intéressé et non expert. C’est out l’intérêt de la visualisation de données de venir apporter de la fraicheur, de la pédagogie et un côté ludique à vos chiffres. Vous conservez le caractère scientifique de l’information tout en vous mettant à un niveau d’attractivité beaucoup plus fort pour votre auditoire.


Savoir, mais ne pas dire

Si vous faites appel à une agence pour visualiser vos données, que ce soit Datagraphica comme l’un de nos compétiteurs, n’hésitez pas à exprimer clairement votre volonté de direction artistique comme de schéma d’information. En effet, il est toujours difficile pour un designer de vous satisfaire en misant sur sa technicité ou sa connaissance métier sans que vous lui exprimiez votre imaginaire. La dataviz est avant tout une co-construction ! Le client pense toujours juste, car il connait son métier, son histoire et ses cibles. Faites savoir votre intention, cela ne limitera en rien le potentiel créatif et le challenge de vous satisfaire pour les équipes qui travailleront votre vision.